Les niveaux d’existence de la Spirale Dynamique (2/4)

La Spirale Dynamique est un outil utile pour éclairer les changements qui s’opèrent et pour comprendre les étapes de la transformation individuelle, collective et organisationnelle, dans un monde devenant de plus en plus complexe. Cette série de quatre articles vise à explorer cette grille de lecture.

Le premier article intitulé Introduction au modèle d’évolution de la Spirale Dynamique pause les bases des niveaux d’existence et des couches de valeurs de la Spirale Dynamique. Dans cet article, nous explorerons en détail les différents niveaux d’existence de la Spirale Dynamique et le troisième article illustre l’évolution dans la Spirale Dynamique avec deux exemples (le burnout et l’évolution de notre société post-industrielle). Enfin, le dernier article mettra en lumière comment les niveaux d’existence antérieurs sont réactivables : la Spirale Dynamique au temps du Coronavirus.

Les différents niveaux d’existence

La Spirale Dynamique cartographie ces niveaux d’existence. Dans l’état actuel de l’évolution de l’espèce humaine, on en distingue aujourd’hui huit, alternant entre une priorité donnée à l’expression du soi individuel (à gauche de la spirale) et une priorité donnée au sacrifice du soi individuel (à droite de la spirale). Nous avons tendance à croire que le l’expression individuelle et le développement du collectif sont des mouvements qui s’opposent, alors qu’en réalité ils s’alternent dans notre évolution.

Chaque niveau d’existence correspond donc à une nouvelle “façon de penser” en réponse à de nouvelles conditions de vie et un environnement plus complexe. Chaque niveau comprend des aspects positifs et négatifs. Il serait erroné de catégoriser un individu ou un type de caractères selon les niveaux ou les couleurs. Il est préférable d’assimiler un niveau à une façon de penser en réponse à des circonstances évolutives.

Rappelons qu’il n’est pas question de juger si un niveau est meilleur qu’un autre ou de gravir des échelons en partant du beige pour « évoluer » jusqu’au turquoise dans un acte de volonté. L’égo nous tend vite des pièges. Il est capital de voir qu’il n’est pas meilleur de fonctionner au stade “vert” qu’au stade “orange”, c’est uniquement la congruence entre la façon de penser, nos comportements et les conditions de vie qui est adéquate ou inadéquate. Un niveau d’existence est approprié dès lors qu’il est adapté à nos conditions de vie.

1. Survie (beige)

Mots clés: instinct, cerveau reptilien et cerveau moyen

Vision du monde: un milieu naturel dangereux.
Pensée: automatique, il n’y pas de système de valeurs conscient.

Actions: assurer sa survie en suivant ses instincts et en satisfaisant ses besoins biologiques.

Description: cette d’existence humaine est de nature instinctive et orientée vers la survie. Le temps n’est qu’une question d’ici et maintenant, et l’accent est mis sur la satisfaction des besoins physiques. Ce niveau se manifeste par exemple chez les enfants en bas âge et les toxicomanes. Il. se manifeste également dans des situations de danger de mort comme une catastrophe naturelle. La seule motivation est de survivre.

2. Sécurité (violet)

Mots clés: tribu, respect des anciens

Vision du monde: un endroit effrayant et mystérieux.

Pensée: animiste, les valeurs sont le traditionalisme et la sécurité.

Actions: sacrifier le soi aux coutumes de la tribu, des ancêtres ou de la famille.

Description: dans les périodes où l’humanité a dû faire face à des circonstances difficiles (telles que la faim, le froid, et les menaces naturelles), les gens ont trouvé la sécurité dans le nombre et ont donc appris à coopérer. Les gens ont commencé à vivre en tribus et ont développé le pouvoir de la parole et des formes d’interaction sociale.

C’est ce niveau qui a donné une forte impulsion à la capacité de l’humanité à penser de manière collective. La tribu assurait la sécurité et l’abri contre les phénomènes naturels qui étaient interprétés comme des manifestations des esprits. Les individus se sont fidélisés aux coutumes de la tribu.

Aujourd’hui, ce système est visible dans les liens familiaux et dans le développement de l’enfance autour des contes de fées, des rituels et des peluches. Dans les organisations, le violet se manifeste dans les règles non écrites et les rituels tels que les sorties entre collègues ou l’apéritif après le travail. En temps de crise, ce système devient plus actif, car les gens commencent à rechercher la sécurité d’un groupe.

3. Pouvoir (rouge)

Mots clés: impulsivité, puissance, domination

Vision du monde:  une jungle et la nature doit être conquise.

Pensée: égocentrique, les valeurs sont l’exploitation et le pouvoir.

Actions: exprimer le soi sans culpabilité pour satisfaire ses impulsions immédiatement.

Description: c’est par la naissance de l’individualité que ce “moi” prend conscience de ses propres pulsions et de sa capacité à imposer sa volonté aux autres. Alors que les personnes en violet se serrent les coudes en cas de danger, l’individu en rouge affronte le danger de front, avec courage et détermination. Le thème sous-jacent du niveau rouge est : “Défendez vos propres intérêts, satisfaites vos propres désirs en faisant ce que vous voulez, sans tenir compte des autres”.

Dans le monde d’aujourd’hui, le rouge se manifeste dans la volonté des enfants de s’affirmer et de brutaliser les autres, dans les sports de contact physique comme le rugby, mais aussi dans les gangs de rue et le hooliganisme. Dans nos relations, c’est la force du rouge qui nous permet de dire “stop” et de s’extraire de relations malsaines. C’est aussi l’énergie de l’entrepreneuriat qui tape du poing sur la table avec la détermination de régler un problème en fondant une entreprise. En management, un rouge sain se traduit par une action décisive, mais s’il n’est pas canalisé, il risque de se transformer en abus de pouvoir.

4. Ordre (bleu)

Mots clés: dogmatisme, obéissance, respect des règles

Vision du monde:  contrôlé par une Vérité Ultime.

Pensée: absolutiste, les valeurs sont le sacrifice et le salut.

Actions: sacrifier le soi maintenant pour obtenir une récompense plus tard.

Description:  le niveau rouge mène in fine au chaos et à un fossé grandissant entre les dirigeants et les gouvernés. Le niveau bleu émerge en réponse au besoin de calme, d’ordre et de stabilité. Alors que dans le niveau rouge la satisfaction immédiate aux dépens de tout le reste l’emportait, servir la communauté par sa capacité à contrôler ses désirs caractérise le niveau bleu. L’ici et maintenant n’est plus primordial ; au lieu de cela, les gens sont prêts à suivre les règles et à se conformer à un plan global, pour lequel ils seront récompensés à l’avenir.

Dans la société actuelle, le niveau bleu est clairement présent dans les différentes confessions religieuses, mais il est également le moteur derrière la structure de notre société: les lois, le système judiciaire, les droits de propriété, les infrastructures, etc.

Les organisations ne peuvent pas survivre sans la structure fournie par le niveau bleu. Mais dans l’excès, ce niveau apporte trop de bureaucratie, rend l’organisation rigide et incapable de s’adapter aux circonstances changeantes. L’autre risque du bleu est d’engendrer une mentalité dogmatique du bien et du mal et un sentiment de culpabilité impardonnable si l’on ne respecte pas les règles.

5. Succès (orange)

Mots clés: réussite, compétition, argumentation, image de soi

Vision du monde:  plein de ressources et d’occasions de se créer une vie meilleure.

Pensée: pragmatique et positive, les valeurs sont le scientisme et le matérialisme.

Actions: exprimer le soi de manière calculée de façon à ne pas déclencher l’agressivité des autres.

Description: la pression du niveau bleu peut réprimer la liberté individuelle, l’expression et l’innovation. En réponse, les individus prennent conscience que chacun devrait pouvoir déterminer sa propre vie et avoir droit à une réussite personnelle. Le niveau orange qui en résulte est fortement orienté vers la liberté de pensée et l’autonomie de l’individu. Comme le rouge, l’orange est attaché à l’expression de soi, mais d’une manière plus stratégique. L’orange comprend le besoin de structures saines du niveau bleu mais il appréciera le défi d’identifier les lacunes du système et de les exploiter. Là où le rouge domine en exerçant le pouvoir, l’orange joue le jeu de manière stratégique pour le plaisir de gagner. Il a donc intérêt à ce que les autres soient également disposés à continuer de jouer le jeu.

L’économie du monde occidental a un fort caractère orange : elle est ambitieuse, orientée vers la croissance, l’innovation et la réussite individuelle. De nombreuses formations sur le thème du leadership personnel et de l’efficacité cherchent à activer ce dynamisme. Au niveau individuel, les réseaux sociaux exploitent également cette image de réussite que les gens souhaitent véhiculer dans une course sans fin vers la vie parfaite.

Dans les organisations, l’orange est synonyme de succès financier, d’articulation de stratégies et d’exécution de plans à 1 ans, 3 ans ou 5 ans pour atteindre les objectifs. Mais si elle va trop loin, une organisation orange peut réprimer l’ordre bleu et entraîner l’effondrement de l’organisation. La plus grande limite du fonctionnement de l’économie orange est que sa finalité est la création de valeur actionnariale et qu’elle poursuivra ce but au détriment des ressources naturelles, humaines, sociétales ou environnementales.

6. Harmonie (vert)

Mots clés: collectif, appartenance, équivalence

Vision du monde: l’habitat commun de toute l’humanité.

Pensée: relativiste, les valeurs sont le sociocentrisme et la communauté.

Actions: sacrifier le soi maintenant au service de l’harmonie individuelle et collective.

Description: Bien que le niveau orange génère de l’abondance, cette course effrénée génère également un sentiment de vide et de solitude. Beaucoup de gens connaissent l’expérience d’avoir tout ce qu’ils veulent et ce dont ils ont besoin mais d’être néanmoins accablés par une quête de sens, de bien-être et de paix intérieure. Le niveau vert émerge avec la recherche d’une vie en harmonie avec les gens et la nature. Le vert est attentif aux sentiments et aux émotions, il réintroduit l’intuition et la spiritualité dans le monde mécanique et matériel orange. Comme le vert n’émerge que lorsque les gens sont devenus si riches qu’ils n’ont pas besoin de passer tout leur temps à travailler et à “réussir”, ce système n’émerge pleinement que dans les sociétés prospères.

Le vert répare de nombreux éléments importants perdus ou endommagés dans les niveaux antérieurs de la Spirale Dynamique. Il réintroduit une conscience spirituelle, l’égalité de l’homme et de la femme, ainsi que l’équilibre entre l’homme et la nature. En management, le vert est visible dans le soin apporté aux collaborateurs et à son développement personnel, dans la nécessité d’une organisation moins hiérarchisée avec des équipes autonomes, mais aussi avec le danger d’impliquer tout le monde dans des rondes de discussion interminables, sans obtenir de résultats substantiels.

Le vert réintroduit des éléments importants dans la spirale, mais il reste en opposition forte aux systèmes de valeurs des niveaux antérieurs et en contradiction avec lui-même dans ses interactions. Le vert a du mal à gérer les expressions malsaines du rouge parce qu’il ne veut pas imposer de limites aux comportements indésirables, il préfère les tolérer librement. Il s’oppose à la notion de bien et de mal du bleu, et ce faisant, il sape les règles et la structure. D’autre part, il lutte pour l’égalité et le manque de dignité humaine du niveau orange, et ce faisant, il sape le système dont émane la richesse qui a permis de prêter attention aux aspects humains.

7. Systémique (jaune)

Mots clés: fonctionnalité, complexité, intégratif

Vision du monde: un ensemble de systèmes complexes marqué par le changement et l’incertitude.

Pensée: systémique et intégrale, les valeurs sont l’acceptation et l’existence.

Actions: exprimer le soi, mais jamais aux dépens des autres, pour que toute vie puisse continuer de manière naturelle et fonctionnelle.

Description: Clare W Graves a découvert dans ses recherches que les gens peuvent, à un certain moment de leur développement, faire un grand pas avec une perte de la peur de l’échec et une énorme augmentation de la créativité. Dans le niveau jaune, les gens ne sont plus poussés par des forces extérieures telles que la pression sociale, mais de l’intérieur et de manière autonome.

Aujourd’hui, de nombreuses organisations ressentent le besoin d’une action décisive (rouge) ainsi que d’une structure adéquate (bleu), et d’une performance axée sur des objectifs (orange) ainsi que d’une attention aux personnes (vert). Combiner tous ces aspects nécessite un niveau de réflexion plus complexe, ce qui est effectivement ce que nous voyons émerger aujourd’hui avec des personnes qui atteignent le niveau jaune.  Elles reconnaissent tous les systèmes de valeurs sous-jacents en elle-même et chez les autres, et sont capables d’aligner ces systèmes de de fonctionner dans chacun sans jugement.

Le jaune répond aux menaces, telles que le problème climatique croissant, non pas par la peur mais par la question de savoir quelle solution servirait l’ensemble du système. Il peut faire face au chaos et aux changements tumultueux, il peut croire que le temps est un allié et faire confiance à la synchronicité.

En management, le jaune se révèle dans l’esquisse de perspectives à long terme dans lesquelles les intérêts de l’organisation et de la société coïncident (économie circulaire), dans le fonctionnement en réseaux autonomes et dans la capacité d’adapter le style de gestion à la situation. Le jaune ne PENSE pas out-of-the-box,  il VIT out-of-the-box, d’où il crée des organisations qui servent tous les acteurs de l’écosystème. Bien sûr, le niveau jaune est accompagné de ses propres limites, mais comme il est naissant, nous manquons de recul pour les lister de manière complète. Une distorsion du niveau jaune est de s’imaginer que les choses sont plus complexes qu’elles ne le sont en réalité, c’est-à-dire de s’impatienter devant l’incompétence des autres.

8. Holistique (turquoise)

Mots clés: quantique, dissolution de l’égo, non-dualité

Vision du monde: un réseau de composants interdépendants formant un seul grand organisme

La pensée: holistique, les valeurs sont l’expérimentation et la communion.

Actions: sacrifier si nécessaire le soi et celui des autres pour le bien de toute vie présente et à venir.

Description: il est inévitable qu’un niveau orienté sur l’expression de soi (comme le beige, le rouge, l’orange ou le jaune) soit suivi d’un niveau orienté sur le NOUS, avec des aspects de rapprochement des intérêts et du sacrifice de soi (comme le violet, le bleu et le vert). Outre l’émergence du jaune, nous assistons également dans certaines parties du monde à l’émergence du niveau suivant, à savoir le turquoise.

Ce système a une vision holistique du monde, les gens vivant leur vie comme étant un avec la terre et l’univers et tout ce qui existe. La turquoise voit le monde comme un organisme dynamique unique doté d’une conscience collective. Le moi est à la fois autonome et se fond harmonieusement dans le tout. Ce système commence à se développer plus vigoureusement, comme en témoigne l’intérêt croissant pour l’intégration de la science et de la spiritualité. Il est encore trop tôt pour pouvoir le décrire de façon plus précise alors que nous n’en voyons que rarement une véritable expression dans la société. Ce système de valeurs pourrait bien générer la prise de conscience et la cohérence nécessaires pour s’attaquer véritablement à la crise climatique mondiale croissante.

Principes de l’évolution

L’étude empirique de la Spirale Dynamique révèle qu’il est impossible d’éliminer ou de sauter un niveau d’existence au cours de son évolution. Par exemple, il est impossible de passer d’une organisation avec une dominance orange à une forte composante jaune sans passer par l’étape d’évolution verte. C’est le plus grand piège que notre égo et notre envie d’évolution nous tend. Dans le cas de cet exemple, il est évident que le jaune qui est intégratif et systémique doit pouvoir s’appuyer sur une expérience verte pour trouver une situation équilibrée. Sans cette forte composante humaine et la capacité à fonctionner de façon harmonieuse dans un collectif, ce jaune précoce risque de ne pas trouver l’authenticité et l’intégrité nécessaire pour réellement incarner une posture intégrative, et ainsi retomber immédiatement dans une dominance orange. Il n’est donc pas possible d’instrumentaliser une évolution jaune au service d’intérêt liés aux finalités orange sans avoir vécu la transformation que constitue le passage de l’orange au vert.

Chaque niveau d’existence transcende et inclut les précédents, un peu comme un adulte se construit sur les apprentissages de l’enfance et de l’adolescence. Lorsque nous atteignons un nouveau niveau d’existence, celui-ci ne remplace pas le niveau antérieur, l’impact de ce dernier s’atténue sans jamais disparaître. Le nouveau niveau émerge peu à peu, puis devient le niveau dominant jusqu’à ce qu’il soit remplacé à son tour. En conséquence, au sein d’un individu, d’une société ou d’une organisation, plusieurs niveaux coexistent à un moment donné.

La suite de cette série se trouve dans le troisième article intitulé Exemples d’évolution illustrés avec la Spirale Dynamique.

 

— Marc Mathys

Rôles principaux dans Paradigm21 : cofondateur, accompagnant, formateur et communication. Pour une bio complète, voir notre page « à propos ».

 

Ressources sur la Spirale Dynamique

0 Comments

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

©2020 paradigm21

Contact us

Send us a message and we'll get back to you as soon as possible.

Sending

Receive News From an Emerging Paradigm?

Log in with your credentials

Forgot your details?